Quand les blessures du passé refont surface.

19:21 Glad Wood 12 Comments

J'ai souvent écrit ici, sur les gens qui m'ont fait du mal. Sur mes relations compliqué avec mes parents, proches...  Sur cette famille qui pensait avoir fait de son mieux. Mais qui comme tout le monde a commis des erreurs. J'essaie au mieux de reprendre contact avec les uns et les autres. Même si ça ne sera jamais l'amour parfait, j'aimerais au moins qu'il n'y est plus de guerre. Je savais que ça ne serait pas simple. Qu'il faudrait faire ressortir des choses que tout le monde cherche à cacher, enterré depuis des années. Mais moi, pour repartir sur un truc sain, j'en ai besoin. 



À travers plusieurs articles, j'ai réussi à reprendre contact avec mon beau-père. Un peu avec ma mère, histoire d'échanger sur ma future venue et surtout: mes retrouvailles avec ma sœur. Mais j'ai aussi froissé pas mal de monde. Ma mère et mon père en particulier. Certains ont assez de pudeur et de respect pour ne pas régler leurs comptes en public, n'importe comment, d'autres non.
J'en ai fait les frais, en changeant ma photo de profil Facebook. Qui aurait cru que ça pourrait tourner au lynchage, au règlement de comptes... ? Pas moi. Et pourtant, j'étais là, en plein déménagement d'une amie quand le Géant, en panique me dit d'aller sur Fb, que ça ne va pas du tout, que je dois intervenir. J'ai pris peur rien qu'a mon nombre de notifications. Et quand j'ai survolé les commentaires, j'ai eu plein de sentiments en même temps. Mais surtout, surtout, j'étais là debout, au milieu d'une maison et de cartons ne m'appartenant pas à me dire "Mais... Dire ça en public, sérieusement ?"

Je vous épargne les détails, mais en gros mon beau-père, dans un commentaire qui se voulait gentil, s'en ai pris plein la tronche. À coup de "T'es pas son père !" Et de mots blessants. J'ai vu rouge. Parce que oui, il n'a pas mon sang, mais il a eu durant des années une enfant qui n'était pas la sienne avec lui. Et aujourd'hui encore, alors qu'il n'est plus avec ma mère, que logiquement, il n'aurait donc rien à me devoir, il est encore là. Il m'a aimé des années, soutenu, assumer. Alors, si lui souhaite aujourd'hui me dire qu'il me trouve belle, m'appeler sa fille, c'est normal, il a le droit et je ne laisserai jamais personne le lui enlever. Que ça plaise ou non. Même ma mère, après leur divorce, n'aurait jamais eu cette attitude. Alors, les autres ? Je crois pas non. Toujours est-il que j'ai pris la défense de mon beau-père. Sans même m'en rendre compte. Alors que finalement en fasse, c'était la femme de mon père. Ça démarche n'était pas méchante. Elle, finalement voulait juste me dire en gros "Ton père est triste de ce genre de choses." Mais elle s'y est mal pris. Nous avons eu une longue discussion en privé. Et j'ai pleuré. Comme je n'avais pas pleuré depuis longtemps. J'étais de nouveau l'ado dans sa chambre, dans le noir, devant les photos de son père. Et merde. Encore une fois la rivalité de mon père contre mon beau-père à exploser à ma tronche. Dans les messages sa femme m'a dit pleins de choses. Des choses que j'attends depuis des années. Malheureusement, encore une fois, ce n'est pas lui qui me les dit, ses choses. C'est triste. Encore une fois il fuit la discussion. Alors, je pense prendre la route dans quelques mois, je veux aller le voir, je veux qu'il me parle. Je veux sa version des choses. Connaitre son état d'esprit quand il est parti. Savoir si c'était dur pour lui. Savoir pourquoi. Je veux juste comprendre. 



Ce ne sera facile ni pour lui, ni pour moi. Je ne parle pas de tout cela sans me mettre à pleurer, parce que trop longtemps j'ai pris sur moi, trop longtemps c'est une situation qui m'a détruite. Mais j'ai 24 ans et j'en ai marre de pleurer pour ça. J'ai l'impression d'avoir passé ma vie à pleurer pour ça. Je n'en peux plus. Je veux des réponses à mes questions. Et tant pis s'il faut creuser pour les avoirs. Je ne lui demande pas de reprendre son rôle de père. S'il ne le veut pas, je ferais avec, je fais avec depuis des années. Je veux juste qu'il m'explique. Peu importe ce que je vais apprendre, j'en ai besoin. Et, il ne s'en rend peut-être pas compte, mais je suis certaine que dire les choses, une bonne fois pour toute lui fera du bien à lui aussi ! Et surtout, je ne veux pas qu'il pense que je le blesse volontairement en parlant, écrivant a mon beau-père. J'ai eu deux papas dans ma vie, c'est ainsi, ça ne changera pas. Et j'ai assez de place pour les deux, alors se faire la guerre pour si peu, c'est vraiment idiot !

Bonne ou mauvaise idée ? Je ne sais pas.  

Je sais juste que ça doit sortir maintenant. Ça a assez duré ! Non ?

You Might Also Like

12 commentaires:

  1. Ton article est très touchant. Je connais bien ces problèmes de famille, malheureusement. Tu as la "chance" d'avoir deux papas, alors que le miens à toujours été au abonnés absent. Tu devrais peut-être envisager de faire un pas vers lui et de crever l'abcès, une bonne fois pour toute :)
    Des bisous! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, je ne compte plus le nombre de pas que j'ai du faire vers lui. Ça n'aboutis jamais sur rien. Alors, je t'avoue aussi que je suis fatigué de courir derrière un fantôme !

      Supprimer
  2. Courage, les histoires de famille c'est pas joli joli (en tous cas, en ce qui nous concerne) mais quand en plus ça s'étale... l'angoisse. Mais tu as la bonne attitude face à ça et j'espère que tu auras les réponses à tes questions. Malheureusement les gens ont tendance à attendre que quelque chose de grave se passe pour se parler.

    Bisous :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense avoir la bonne attitude, après ça ne peux fonctionner que si les gens sont prêt. Ce n'est peut-être pas le cas avec mon père !

      Supprimer
  3. Je te souhaite plein de courage ma belle, je sais à quel point la famille est une chose compliquée... On n'a pas la même situation, mais on a toutes les deux des difficultés par rapport à tout ça, donc je te soutiens vraiment ❤ J'espère que si tu vas voir ton père, vous pourrez enfin dialoguer, c'est le plus important...

    Des bisous, sois forte surtout (et n'aie pas honte de pleurer - c'est fatiguant, mais c'est normal) (◡‿◡✿)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ma belle ! Je pense que je vais en avoir besoin... Mais avant l'étape papa, l'étape maman et petite sœur ! Haha

      Supprimer
  4. Coucou ma belle !
    Même si les avis extérieurs ne doivent pas influencer ton jugement, je pense que tu as raison d'aller chercher les réponses dont tu as besoin. Même si ça fait mal ou que ça dérange. Et si ce n'est pas toi qui essaye de libérer ton père de ce poids (car au fond s'en est un pour lui aussi) est-ce qu'il le fera par lui-même ? Ce n'est pas sûr. Il attend peut-être que tu le bouscules parce qu'il n'ose pas ? Dans tous les cas tu n'as rien à perdre mais tout à gagner. J'espère pour toi que tout se passera bien et que dans l'idéal tu aura des réponses à tes questions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème, c'est que j'essaie de le bousculer depuis des années. J'ai quasiment tout essayé ! Maintenant, je vais tenter la manière forte, en direct, en espérant qu'il décide de parler, parce que dans le passé ce n'était pas le cas ! Affaire à suivre donc !

      Supprimer
  5. Encore une fois ton article me fait écho à sa façon. Pour ma part, j'ai justement envoyé ce week-end une très longue lettre à ma mère pour lui dire ce que je ne lui ai jamais dit, tous les ressentis que j'ai eu, pourquoi j'ai choisi de stopper la relation etc... Comme toi, je ne sais pas si c'est une bonne ou une mauvaise idée mais j'ai besoin qu'elle le sache, au fond j'espère qu'elle "comprendra" mon état d'esprit passé et présent. Je n'ai aucune idée de ce que ça peut provoquer, ça me fait très peur x) J'espère que tu auras tes réponses de la part de ton père, pour pouvoir avancer sans avoir toujours ce poids qui te fait souffrir, et pour pouvoir comprendre. Courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve ta démarche très bonne. J'y pense avec ma mere, mais j'ai peur que cela produise un effet négatif. J'ai l'impression qu'elle n'est pas "prête" à connaitre mon réel point de vue sur l'ensemble de notre relation... Je vais la voir, dans quelques jours, car je vais passer une semaine avec ma petite soeur, et je pars vraiment positive, je n'ai pas envie de clash, réflexions. C'est mauvais, ça ne nous fera pas avancé. Alors j'espère vraiment, que ça se passera bien.
      Je te souhaite que ta mere comprenne ou essaie de comprendre ta lettre, afin de repartir sur quelque chose de sain !

      Supprimer
  6. ça a largement assez duré. Si tu as besoin de dire, dis. Moi ça m'a fait du bien de dire... même si ça n'a rien réglé... mais disons qu'on arrive à passer des moments sympathiques ensemble... en faisant tous des efforts... et en limitant les rencontres...
    <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’espère réussir a au moins obtenir ce résultat également. Je ne demande pas de l'amour, de la complicité, une entente parfaite, je ne veux juste plus la guerre !

      Supprimer