Végane extrémiste ?

15:54 Glad Wood 15 Comments



Hey, bonjour vous ! Le titre de l'article vous interpelle non ? Si vous lisez le blog, vous savez que je ne consomme ni viande, ni autres produits d'origine animale. Que j'ai exclu de ma vie tout ce qui touche de près, de loin à l'exploitation animale. En plus, je milite pour la cause animale. Je suis peut-être, effectivement une végane extrémiste aux yeux de certains. Et c'est justement sur ça que je voulais revenir. Parce que de la bouche d'un "omnivore" dire "végane extrémiste" se veut insultant. Alors que moi par exemple, ça me fait ni chaud, ni froid. D’où le "extrémiste parce que j'aime les animaux" dans toutes mes bios sur les réseaux sociaux, bref, je m'égare déjà.

Je voulais revenir sur le pourquoi du comment pour vous, les véganes sont extrémistes. 

Avant de continuer, je pense qu'il faut que vous essayiez, réellement de comprendre quelque chose. Pour nous, les animaux de toute espèce sont des êtres sensibles, conscients. J'entends par là, qu'une vache est aussi consciente qu'un chien, qu'un chat, qu'un cheval. D'ailleurs, ce n'est pas une "idée" que se font les véganes. C'est la réalité. Juste que notre société nous a conditionné à les voir dans nos assiettes. Mais je vous assure que les animaux "d'élevages" sont bien plus que ça. Pour avoir vu le regard d'une vache allant à l’abattoir, je ne peux que confirmer ceci. Ils ont des sentiments. Alors, effectivement, nous avons du mal à considérer que les gens refusent de l'admettre. Nous les voyons comme ils sont réellement et souvent, les gens se moquent de nous pour ça. C'est dur de vivre dans un monde où la population rigole d'un camion plein de bêtes qui se renverse. Ça nous fait la même sensation que si vous riez d'un accident de car scolaire. Vous voyez le genre ?

Alors effectivement, entre trois pubs Charal à la télévision, 4 affichages publicitaires sur notre trajet pour de la viande et quelques réflexions des "antis-vegan" moi la première, je pète un câble. Et oui, je suis de moins en moins tolérante, patiente... Je suis la première à partager des vidéos dites "horribles" "choquantes". Et vous pouvez être les premiers à en être dégouté. Mais là aussi, sans vouloir être extrémiste, ce n'est pas un peu hypocrite ? Si la mort d'un animal vous dégoûte, pourquoi le mangez-vous ? Ceci est une vraie question, que je me pose tout le temps. Je veux bien votre avis... (À ce moment précis, je prie pour ne pas avoir de phrases spéciste... Pitié, épargnez-moi !)
Nous défendons les animaux, de toutes espèces confondues. Parfois avec peut-être plus de "violence" que d'autres, mais croyez-moi, c'est épuisant, rageant de voir les animaux souffrir, mourir, tous les jours dans la plus grande indifférence. Alors oui, nous pouvons être agressif. Mais je n'ai pas envie de m'excuser, parce que nous sommes les seuls à le voir, le comprendre... Et parce que aujourd'hui encore, 3 millions d'animaux ont perdu la vie dans les abattoirs. Tragique.

L'argument du "végan extrémiste agressif" me fait doucement rire, car vous, "non-vegan" quand une vidéo sur un connard tapant, torturant un chat/chien tourne sur Internet, vous êtes clairement les premiers à écrire "Il mérite la mort ce connard" - "Si je le retrouve je lui fais la même chose !" Et bien pire encore... Tout comme pour les réactions que provoque chez tout le monde le festival de Yulin. Vous êtes agressifs. Parce que ce que vous voyez vous fait mal, vous énerve. Bienvenue dans l'esprit d'une personne végane. Devant nos yeux, tous les jours, c'est le festival de Yulin. Et au bout d'un moment, faire abstraction du cadavre qui vous satisfait tant dans l’assiette, c'est plus possible. Encore moins d'entendre des "Soyons-libres de manger ce qu'on veut", parce que dans votre choix, vous oubliez que vous mangez un être vivant et que lui n'a pas eu le choix. Comme tous les chiens que le monde pleure pendant Yulin. 


Manger de la viande vous rend complice de la souffrance animale. C'est un fait. Désolé.

Alors bien sûr que nous vous montrons des vidéos sur les conditions de "vie" des animaux d’élevage. De la poule en batterie, aux fermes usines... Des transports terrible jusqu'à l'abattoir et enfin... De leur mort. Une "délivrance" qui se fait une fois de plus dans la douleur. Dans la peur et le sang. Lorsque je partage ce type de vidéo c'est plus un appel au secours, pour eux qu'un acte de méchanceté envers vous. Réveillez-vous, vous n’êtes  pas le centre de l'univers. On ne traque pas les mangeurs de viande pour les insulter. (Coucou les anti-vegan sur les réseaux sociaux, votre vie est pathétique !) On réagit aux souffrances animales. C'est juste ça. Le vrai problème n'est pas nos partages, mais cette réalité qu'on vous force à voir. On vous montre ce que l'état, les lobbyistes cachent depuis des années avec des pubs d'animaux dans les prés, heureux d'aller mourir.
Nous remettons en doute, tellement de choses. Ouvrez les yeux, ouvrez votre cœur. Nous sommes ici, pour les animaux et nous tentons de toutes les manières possibles de vous montrer la réalité. De vous montrer la souffrance de cette vache à qui on enlève ses veaux depuis des années au nom de l'industrie du lait. On ne le fait pas pour nous. Mais pour eux. 
La manière douce, la manière forte, nous tentons tout. 



Et bien sûr que ça choque. Mais c'est normal. Nous avons grandi, vieillis avec des mensonges. Et les véganes dérangent car ils remettent tout ça en question, justement. Mais ne vous sentez pas agressés, ne vous sentez pas insulter. La plupart des véganes ne savaient pas non plus que les vaches laitières n'existaient pas. Que les abattoirs étaient aussi horribles. Bien sûr, on imagine. On se doute que ce n'est pas génial, ça reste un lieu où l'on donne la mort après tout. Mais personne ne s'attendait à autant de douleur... Personne. ________________________ Alors oui, pour certains, nous avons des paroles difficiles à entendre. Nous avons des actions militantes qui peuvent choquer. Oui, oui, oui. Mais si on le fait, c'est pour au final tendre un peu plus, chaque jour, semaine, mois, année vers la libération animale. Et croyez-moi, pour nous aussi, c'est un combat de chaque seconde. Sauf que nous, on en sort en vie. On ne critique pas vos traditions (foie gras, par exemple), vos assiettes, vos habits par plaisir d’être méchant. Mais par justice pour l'animal à qui on ne laisse pas le choix. 

Nous ne sommes pas contre vous. Nous sommes avec les animaux. 
Mais si vous êtes contre les animaux, je serais contre vous. 

Et si vous me trouvez trop extrémiste, c'est que vraiment, vous êtes contre eux.


You Might Also Like

15 commentaires:

  1. Je trouve la comparaison avec le festival de Yulin très intelligemment utilisée dans ton article. S'il y a agression, c'est parce qu'il y a de la révolte et de la colère au fond de soi :( Comme tu le dis, l'indifférence est rageante. Pendant cette période de Noël, les courses étaient très difficile à gérer pour moi, parce que j'avais envie d'ouvrir les yeux à toutes les personne sur ce qu'elles mettaient dans leur caddie ><" Après je n'aime pas trop le terme "extrémiste" parce qu'il veut dire tout et n'importe quoi selon ceux qui l'utilisent - j'ai l'impression qu'il y a une tendance à penser que "engagé pour ses valeurs = extrémiste", alors que c'est plus nuancé que cela selon moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je trouve que l'exemple de Yulin est un des plus parlants. Parce que les chiens, chats sont aux yeux de tous des animaux domestiques, des membres de la famille. Alors que les autres, ils sont "Juste là pour être mangé" (...)

      Je ne raffole pas non plus du terme extrémiste, mais je l'utilise car c'est ce qui revient à chaque fois qu'on cause du véganisme ou de l'activisme pour la cause animale. Les gens ne cherchent pas à savoir si c'est nuancé ou quoi. Ils ne veulent pas comprendre. Pour eux défendre des animaux autres que les animaux domestiques, c'est impensable. Pour eux, nous sommes extrémistes parce que nous savons que les vaches, cochons, moutons, dauphins, ou tout autres espèces méritent de vivre sans être exploité, tué... Pour eux, nous sommes extrémistes car dans leurs tetes, seul l'humain compte....

      Supprimer
  2. Je comprends tout à fait ta prise de position. Ce qui se passe dans les abattoirs est tellement horrible... J'ai vu des vidéos où les cochons étaient suspendus vivant par un pied, avant d'être frappés.
    J'ai constaté que ces derniers temps, je faisais de plus en plus attention à ma consommation. Par exemple, je recherche une chaise de bureau. Avant, j'aurai adoré avoir un beau siège en cuir, maintenant, hors de question. Rien que l'idée m'offusque. Par contre, je ne suis pas prête à arrêter la viande. ça viendra peut être avec le temps, mais pour le moment, ce n'est pour moi. Par contre, hors de question d'acheter de la nourriture issue d'élevage intensif où les animaux sont perçus comme des objets et où personne ne sait comment les animaux sont nourris... Brrrr

    Par rapport à ton titre 'Végane extrémiste?", ça peut sonner négatif. Je pense que les non végétariens doivent de plus en plus subir d'attaque de la part de véganes. Moi, j'ai reçu mon premier commentaire agressif sur mon article "les mangeurs d'avocats tuent la planète" car j'ai osé dire ça et pourtant je ne suis pas végane. WTF ?
    Enfin bref, je pense que la cause végane est tout à fait respectable, mais il faut respecter (pas forcément comprendre hein;)) le choix de ceux qui ne le sont pas (encore?) ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les abattoirs sont des lieux de morts. La mort est violente et tout le monde se fiche de ce qu'il se passe dans les abattoirs. Et malheureusement, élevage intensif ou non, petit abattoir ou non, ce qu'il s'y passe c'est la même chose. D'ailleurs, les premières vidéos chocs de L214, c'était dans des petits abattoirs. Ou des petits agriculteurs amènent leurs bêtes... (Et je ne fabule pas, j'en connais...)

      Il est vrai que les véganes peuvent paraîtrent agressif. Je crois qu'on ne s'en rend même pas compte. On est là, est tout ce qu'on voit, c'est l'animal mort. Je suis devenue incapable de suivre certaines blogueuses qui poste H24 des photos de leurs plats. Parce que moi, je n'y vois plus que du cadavre...
      C'est donc difficile de dire "Respectez mon alimentation" à un végane. Je ne dis rien, personnellement. Mais j'en pense pas moins... Pour moi vous mangez du cadavre.
      J'ai longtemps essayé d’être "tolérante" et puis j'ai fait des choses, vues des choses qui ont totalement changé cette perception de tolérance.

      Mais pour finir sur une note positive, je suis heureuse de lire que tu apercois des changement, pas forcément dans ton alimentation mais dans ta consommation autres. On parle souvent de l'alimentation, mais le divertissement et l'habillement tue également beaucoup d'animaux...
      Bisous ♥

      Supprimer
  3. C'est un sujet qui n'en finit pas de diviser ces derniers temps, j'ai l'impression. J'entends ton discours et je n'entrerai pas en détails de ce que je mange ou ne mange pas. Je te rejoins sur l'ensemble de ce que tu dis et personnellement, je ne trouve pas "extrémiste" de partager des vidéos considérées "choquantes" au contraire, pour moi, c'est renseigner, informer et on en a besoin (encore une fois, c'est mon avis, personnel, à moi haha). Par contre, le discours du type ""Il mérite la mort ce connard" - "Si je le retrouve je lui fais la même chose !", oui , je trouve ça agressif. Je trouve ce discours pas intelligent et ce- qu'il s'agit d'un discours suite à une maltraitance envers un animal ou envers un être humain quoi que ce fameux "connard" ait pu faire... Je trouve que ça ne fait pas avancer, que c'est "provoquer" pour rien., que ça n'apporte rien à la cause si ce n'est de mettre les déjà "anti" encore plus sur la défensive.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey ! Ravie de lire ton commentaire, puisque si j'ai bien lu entre les lignes, tu n'es ni végétarienne, ni végane. Et crois- moi, ce genre de discours venant d'un omni, c'est assez rare !
      Pour ceux qui sont du "connard" je parlais des gens en général, pas des véganes. Les véganes sont plus souvent dans l'argumentation (parfois un peu énervée, mais argumentation quand même) je parlais des gens qui réagissent à chaud, devant un chat, chien en souffrance. Alors qu'ils sont les premiers à trouver nos partages excessif, agressif, eux peuvent l'être également... C'était plus ça que je voulais dire ;)

      Et effectivement, je pense qu'informer les gens aux conditions et réalité de l'exploitation animale est nécessaire. Sincèrement j'aurais voulu qu'on m'en informe avant. Je n'aurai pas participé à cela plus longtemps...

      Supprimer
  4. Coucou :) comme tu le sais je suis vegan en transition. En transition parce que par exemple à Noël j'ai eu quelques "craquages" pour quelques chocolats au lait . Rien de méchant mais n'empêche que j'ai culpabilisé alors je me suis dit que j'étais sur la bonne voie que je faisais du mieux que je pouvais et que j'allais apprendre de cette "erreur" et ne pas écouter ce petit diable dans ma tête qui m'a poussé à manger ça et revenir à une attitude juste envers les animaux et envers mes convictions.

    Je ne me considère pas " extrémiste" même si moi aussi, il m'arrive de partager des vidéos chocs et si un de mes projets de cette année serait de faire partie d'une association également, je sens que j'ai besoin de m'exprimer autrement que virtuellement et je suis en pleine démarche.

    Après même si au début quand j'étais vg j'étais énervée, j'avais la rage, j'essayais de faire changer les gens, mais pas de la bonne façon.
    Si tu veux et ce n'est que mon point de vue et je respecte le tiens, j'ai l'impression que choquer les gens ou essayer de les culpabiliser ne fonctionne pas avec tout le monde.
    La preuve est avec ma famille et mon chéri, lorsque j’essayais de les informer et de leur montrer des images choquantes , ils se sont renfrognés et ça a pas du tout fonctionné, au contraire, ils m'ont vu comme quelqu'un d'extrémiste et non tolérante.

    Quelques années plus tard, après avoir changé ma façon de faire , en leur cuisinant des bons petits plats , en en parlant calmement ils ont complètement changé leur regard sur la consommation de produits animaux : ma soeur est devenue végétarienne, mon copain à divisé par deux et s'est engagé à ne plus manger de viande à la maison ( un exploit pour quelqu'un qui mangeait de la viande 2 fois par jour et tous les jours de la semaine) , il s'est informé de son côté, parce qu'il a senti que c'était le bon moment de se remettre en question.
    Il est venu vers moi, on en a parlé calmement et il est au courant de tout ce qu'on fait subir aux animaux et en informe à son tour ses collègues, sa famille.
    Il n'est pas encore prêt ( par son éducation, par ces traditions) a devenir 100% vg mais je sais qu'il y arrivera et il le sait aussi. La preuve , je ne dis rien mais lorsqu'il en mange, il voit l'animal qu'il est entrain de manger et ça le fait culpabiliser.

    Après ce roman et racontage de life, ce que je veux dire, c'est que certaines personnes comme moi auront besoin de vidéos chocs pour ouvrir les yeux et changer et d'autres ont besoin d'y aller progressivement, certes ils faut qu'ils prennent conscience et ouvrent les yeux sur la réalité mais je pense qu'on doit les "respecter" et respecter que ça prenne du temps. Quand je me sens énervée je me dis que moi aussi, comme toi, nous avons mangé de la viande avant et qu'un jour paf on a découvert tout ça et que ça nous a complètement changé.

    Mais le plus important est qu'il y est cette prise de conscience et que chacun fasse sa part mais à son rythme. C'est que comme ça qu'on y arrivera. L'idée est de semer des graines dans les consciences et ensuite c'est à eux de faire la démarche (comme nous l'avons fait).

    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey bonjouurrrrr ! Bon, je me suis prise un petit café en voyant ton commentaire parce que je pense que ma réponse ne va pas être moins longue. Grignote un brin d'herbe ou deux pendant ta lecture !

      Pour revenir "rapidement" sur tes craquages, je pense pas qu'il faut te culpabiliser. Ton changement est sur la bonne voie, et le plus important finalement c'est de ne pas être frustré... Moi au début j'avais ce problème avec le fromage. Quand je voyais tout le monde avec 50 fromages différents à table c'était dur et je me sentais frustré, alors que finalement aujourd'hui, j'en ai même plus envie. Il faut que ton cerveau oublie le gout et il n'en aura plus envie ;)
      Prendre le temps de faire les choses comme tu le ressent, c'est essentiel !

      Pour ce qui est du partage des vidéos, photos qui peuvent choquer les gens, je ne pense pas que c'est extrémiste non plus, pas du tout d'ailleurs. C'est plus souvent dans une démarche de sensibilisation, d'ailleurs. J'aurais voulu voir et savoir tout ça avant ! Mais, pour ceux et celles qui préfèrent ne pas savoir, qui préfèrent garder leurs œillères c'est trop. Chacun son problème, pour le coup.

      Concernant la manière de faire, je ne suis pas vraiment d'accord avec toi, je m'explique. Certaines personnes réagiront, prenons conscience avec la manière douce et d'autres au contraire avec la manière forte. Personnellement j'ai pris conscience avec des vidéos, photos hard. J'ai eu besoin de me prendre cette claque dans la gueule. Et j'en connais beaucoup d'autres comme moi. Je pense alors, que pour la cause animale, les deux sont complémentaires.
      Ce que tu fais avec ta famille, tes proches c'est bien, mais ça releve du cas par cas. Et faire ça à grande échelle, serait limite plus "contre-productive", tu vois ce que je veux dire ? D'où l'importance des associations avec un discours plus choc, plus abolitionniste. Même si sur le coup, ça choc, ça perturbe, les gens le voient et petit à petit, d'eux-mêmes, ils y penseront. Agressif ou pas, il faut provoquer une réaction chez les gens. En gros, je suis d'accord avec ce que tu dis, mais je voie l'urgence et je me dis que ca fait des années que les défenseurs des animaux font les choses assez "doucement" et malheureusement ca traine, sauf que d'ici quelques années, assez proche nous aurons tué la vie maritime, par exemple. Il sera trop tard et je pense effectivement qu'il faut secouer les gens d'avantage !

      En gros, je n'ai rien contre "prendre son temps" chacun réagi tranquillement c'est une chose, mais il y urgence, et là, ça pose problème...
      De plus, je ne vais pas mentir, certaines actions que j'ai pu faire on changer du tout au tout ma vision des choses et ma tolérance aussi, c'est vrai...

      Bisous !

      Supprimer
  5. Coucou toi ! 😊

    Merci pour ton article, merci de défendre les Animaux !

    Au quotidien, nous sommes assaillis, agressées par des pubs ou les Animaux sont proposés en morceaux de "viande". À la radio, j'entend tout les jours "demi longe de porc avec os...". Jaimerais hurler STOP, ça suffit !
    Pour moi, c'est bien ca l'extrémisme ! Inclure de la violence au quotidien qui est déjà assez violent. Banaliser la cruauté et le meurtre des Animaux, en se mentant à soi même, en employant les mauvais termes, en ne rappellant pas qui a du etre tué, avoir le crâne fracassé, les os broyés, pour etre enfin "dégusté"... en quelques minutes.

    La tauromachie, la tradition du cou de l'oie, les poussins broyés, les porcelets fracassés contre le sol... c'est pas normal de fermer les yeux !

    Notre société est malade, il faut se remettre en question.

    Les seules fois où je vois de l'agressivité, de la méchanceté gratuite, c'est dans le regard et dans les actes des omnivores.
    entre les Animaux et les proches qui continuent d'êtres aveugle, j'ai choisi mon camps.
    Je suis enfin en paix avec moi-même, il m'aura fallu 25 ans pour y arriver.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A M E N ! ! ! ! !
      La souffrance, la mort des animaux que notre société banalise sans cesse. Du lundi au dimanche... Par moment c'est franchement atroce de sortir et de voir des pubs pour du cadavre. Du cadavre, du lait, du miel, de la fourrure sur des petites pétasses...
      Notre société est malade, mais nous ne le sommes pas tous. Heureusement !
      A nous de faire en sorte de soigner le plus de monde possible !

      Supprimer
  6. Merci pour tes actions, ta façon de dire les choses. Je ne pensais pas "rencontrer" quelqu'un comme toi au détour d'un forum de fleuriste. Je te souhaite une belle année 2017. Que cette année soit riche en actions pour les Animaux, et en prises de conscience pour les humains. À bientôt 😉 Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de hasard. Et j'en suis ravie !
      J’espère te voir bientot en réel ;)

      Supprimer
  7. Je repasse par ici, comme ça je vois ta réponse :) En fait on est d'accord mais je me suis peut être mal exprimée, je sais bien qu'il y a urgence et que si par exemple les médias n'avaient pas diffusés les vidéos d'l214 par exemple on aurait pas fait autant de progrès. Donc je suis complètement d'accord, tout le monde ne réagit pas pareil et donc de faire les choses doucement et fortement en même temps est le bon équilibre :)

    RépondreSupprimer
  8. Avant, je ne comprenais pas tout ça. J'ai mis LONGTEMPS à faire ma transition (un an pour faire les montagnes russes). Je dois t'avouer que parfois j'ai encore du mal avec certaines actions des véganes (ex : le marquage de femme au fer rouge. Péta qui fait parler des femmes du viol pour le comparer aux animaux); Je trouve ça extrême même en tant que vegan mais je comprends. Enfin je sais pas si jem'exprime bien parce que ce que j'essaie de dire c'est qu'au final je comprends que l'on puisse être extrême pour une cause que l'on défend en fait.

    Personnellement, je ne suis pas une militante notamment à cause de mes études qui pour le moment m'en empêche (d'abord les concours ensuite on verra) et parce que je n'en ai pas les épaules. Alors même si parfois je trouve tout cela extrême je suis admirative.

    Je t'admire beaucoup <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais souvent les personnes que tu peux trouver "extrémistes" sont des personnes qui ont vu l'horreur en direct. Tu ne peux pas faire autrement. Je connais des gens qui ont vécu, vu des trucs tellement horrible, que jamais je ne pourrai leur dire qu'ils sont extrêmes...

      En réalité, quand tu deviens activiste, j'ai l'impression que tu passe un, deux, cinq niveaux en plus dans ton véganisme. Et plus tu lutte contre tout ca, moins tu supporte le reste...

      Supprimer