Pour 2018, j'ai besoin...

12:13 Glad Wood 8 Comments

Premier article de 2018. J'ai tellement laissé le blog à l'abandon en 2017, que j'ai le sentiment d'écrire mon premier article, tout court... Je n'ai pas pris de résolutions, j'ai juste envie pour 2018, d'une année plus douce. La douceur, est-elle une résolution ?


En 2017, j'ai pris du temps pour les manifs, happenings, actions... J'étais partout ou je pouvais, dans n'importe quel coin de France. Au cœur de l'horreur. J'en avais "besoin", je pense. Besoin de le voir de mes yeux. De l'entendre. De le sentir. Comme pour renforcer mes convictions, comme pour me punir d'y avoir participé. C'était parfois très dur. Mais jamais autant que pour les animaux non humains, c'est certain. Et besoin d'avoir la sensation de faire quelque chose contre. Chez moi, si vous saviez comme je me sens inutile pour eux. 

Alors, je ne dis pas que c'est la fin, car c'est impossible pour moi. Mais, j'ai envie d'une bulle loin de l'horreur pour me ressourcer, quand j'ai besoin. Pour penser à autre chose, quelques minutes. Pour avoir du positif, tout simplement. Certains chantent, dansent, dessinent... Moi, c'est ici, comme ça que je m'évade...


Pendant cette année 2017, j'ai aussi eu, une fois de plus un conflit avec moi-même. Concernant le blog et le militantisme, activisme. J'ai une fois de plus, voulue séparer ma vie privée du blog, et le blog de mon militantisme. Je fais toujours ça. Vouloir mettre des barrières entre les choses que j'aime, que je fais car elles ne se ressemblent pas. Alors, plus "Gladys l'activiste" prenait du terrain, plus "Gladwood l'apprentie blogueuse" disparaissait. Petit à petit, il n'en restait plus qu'une infime partie. Et aujourd'hui, j'ai l'impression qu'elle était plutôt solide, finalement, cette petite partie. 

Mais aujourd'hui surtout, j'ai compris que je ne pouvais pas dissocier chaque partie de ma personnalité. Nous ne sommes jamais qu'une facette. Nos caractères sont formés de plusieurs goûts, émotions. Finalement, il n'y a pas de "Gladwood l'apprentie blogueuse", "Gladys l'activiste", il n'y a que Gladys.  Et tant pis, si cela fait rire certaines personnes de me voir dans un abattoir pour ensuite écrire mes états d'âme ici. Tant pis. 


Ma dernière vidéo, c'est un peu le signe que j'ai compris tout cela et que surtout : j'ai décidé de m'en foutre. Ce genre de contenu, c'est quelque chose que j'ai envie de faire depuis longtemps. Mais je me mettais trop de barrières. Je cherchais tout un tas d'excuses pour ne pas le faire. Pas assez de matériel. Je ne suis pas légitime pour faire ça, blabla. Et ce mois si, je me suis lancée, tant pis, encore une fois. Et j'ai bien fait, car j'ai adoré. Capter quelques instants du quotidien que je trouve beau. J'ai aimé faire le montage, même si j'ai clairement des progrès à faire sur le ça... J'ai retrouvé, ma petite bulle positive, finalement.Alors voilà, de quoi j'ai envie de pour cette nouvelle année. Dans les grandes lignes. Envie de reprendre du temps pour mes proches, pour moi, de continuer le combat pour les animaux. Mais je ne veux pas devenir une fille toujours en colère. Une fille qui n'est pas capable d'apprécier la beauté devant ses yeux parce qu'elle a vu trop de laideur. L'humain est laid, c'est un fait. Alors pas la peine d'en faire partie...


Belle année 2018 à vous. Prenez soin de vous et des animaux

8 commentaires:

  1. C'est dur de laisser partir une partie de cette colère. Bonne chance <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, j'ai pas l'impression que ça va être dur, pour le coup. Je vais la recentré sur les personnes qui la méritent, plus. J'ai juste besoin de faire autre chose, voir autre chose que de la colère et de la douleur, autrement, je vais finir -plus- folle !

      Bisous a toi ♥

      Supprimer
  2. L'humain est laid, Gladys, mais il peut également être beau :). Je ne suis pas Végan, mais je respecte ton choix et ton engagement. Regarde ceux qui partagent cela avec toi :).
    Il faut savoir donner l'opportunité aux humains de montrer ce qu'ils ont de beau en eux. La beauté est dans l’œil de celui qui regarde :). Ne sois pas trop dure, ni envers toi, ni envers les autres, et la douceur arrivera.
    Je te souhaite une belle et douce année 2018, et j'espère te revoir ici "étaler" tes états d'âme. Tu as une belle âme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne dis pas que tout les non veganes sont laids, hein. Mais l'humanité en général. Quand on voit ce que l'homme a produit sur la terre, et les horreurs qu'il est capable de faire encore et toujours... C'est dur d'en tirer du positif !C'est pour ça que j'essaie de prendre le positif que je vois, chaque jour autour de moi ^^

      Je ne sais pas encore si je suis dans la démarche de reparler de sujets perso... J'ai conscience que trop de personnes nocives ont connaissance du blog maintenant, ça me bloque beaucoup... On verra bien !
      Bisous ♥

      Supprimer
  3. Je trouve ta réflexion sur nos différentes facettes pleine de sagesse : je crois en effet que l'on est une personne avec de multiples facettes qui toutes nous définissent, et que cela nous fait du bien de s'accepter entièrement et de laisser de la place à toutes nos facettes, à notre "nous-entier". Je te souhaite une année 2018 très douce et ressourçante, avec plus de positif et de beauté <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain, d'ailleurs nos facettes sont très souvent variées et différentes. Mais je pense que c'est impossible des vivres pleinement en voulant contrôler le temps qu'on leur accorde et en les assumant qu'a moitié.

      Encore merci d’être si régulière ici, bonne et belle année à toi ♥

      Supprimer
  4. Très heureuse de te lire de nouveau. J'espère que cette recherche de douceur te sera possible et reposante.

    RépondreSupprimer

Laissez un petit mot ♥