Le film sur une amitié toxique : Respire.

19:02 Glad Wood 4 Comments

Ah que coucou, vous !  Je me lance aujourd'hui, dans un article culture, sur le film de Mélanie Laurent "Respire". Comme pour le premier article de ce style "Gorge, cœur, ventre" ne vous attendez pas à un article "critique de cinéma". De une, je ne sais pas faire, et de deux, ça ne m’intéresse pas. J'avais juste envie d'écrire dessus, car c'est un film qui m'a beaucoup touché. Un film fort en émotions.


L'histoire est écrite de manière simple alors qu'il traite un lourd sujet. Les actrices sont très bien, elles dégagent à merveille cette relation toxique de leur personnage. Un des points forts dans ce film (en plus de l'histoire, donc), c'est la manière de filmer. Les plans sont beaux et expriment eux aussi la tension et la beauté de la relation entre les deux personnages.

Respire raconte et suit la rencontre entre Charlie et Sarah. Deux adolescentes qui deviennent très vite amies. Une amitié toxique, dont très vite Charlie deviendra la victime. Dans les grandes lignes, le film traite donc une relation toxique, avec une personne manipulatrice. Parce que oui, quelqu'un de manipulateur pervers ne l'est pas uniquement dans un couple. Ça peut être un membre de la famille, un ami ou effectivement, dans une relation amoureuse...

Le film respecte bien les différentes étapes de la manipulation. La séduction, l'emprise, la destruction. Bien que le film respecte très bien les étapes, j'ai trouvé certains passages bruts et un peu éloignés de l'impact réel sur les gens. Il est difficile de réussir à faire sortir les émotions qui se dégagent de ses relations quand on le vit, alors à l'écran, le problème reste le même. La perversion narcissique ne s'explique pas, elle se vit...


Dans la "période de séduction", les images sont belles, légères... Très peu d'ambiance musical, ce qui te plonge encore plus dans les ambiances et émotions des personnages. On regarde Charlie et Sarah devenir amies, des amies fusionnelles. Charlie a besoin de Sarah pour vivre pleinement, elle ne se sent bien qu'avec elle, elle est déjà sous l'emprise de Sarah, tout simplement... Sarah éloigne les ami(e)s de Charlie, petit à petit, il n'y a plus qu'elle. 

Et, quand l'emprise est solide, la destruction commence, doucement. Dans le film, on ressent cette phase comme quelque chose de brutal, car pour la personne qui en est victime, c'est ainsi : dur, violent, brutal. Avec, de temps en temps, des moments qui te font du bien, où tu penses que tout ira mieux. Une impression de soleil après la pluie... Qui n'a comme unique but de renforcer l'emprise, malgré la douleur de la relation. C'est comme ça qu'un manipulateur pervers vous garde sous son emprise et le film le montre très, trop, bien. 



Ayant déjà souffert de ce genre de relation, j'ai regardé le film d'un œil très impliqué. Je n'ai pas réussi à trouver des excuses ou de l'empathie pour Sarah. Elle représentait ma Sarah à moi, celle que je combats depuis des années. J'avais envie de protéger Charlie et j'ai compris son dernier geste. Car depuis des années, je me suis vue le faire, aussi, oui. 

Un des seuls points que j'ai trouvé "moyen" c'est dans la phase de "destruction", un mélange de ce que j'ai vécu, ressentie et un ajout de harcèlement scolaire, qui effectivement tiens la route selon le film mais pas selon mon histoire, alors ça m'a perturbé, sur le coup. Mais, comme je l'ai dit plus haut, je n'ai pas regardé le film sans y projeter mon histoire... Ceci explique cela. 


Pour conclure, je trouve que le film arrive à bien retranscrire une relation toxique. Même si certains moments sont parfois mis de coté, alors qu'ils ont une importance, dans l'ensemble, c'est une réussite. Pour en avoir parlé avec beaucoup de gens qui ont eu ce genre de relation, nous sommes tous d'accord sur un point : c'est réussi. Même si, on termine le film avec le moral un peu dans les chaussettes, en repensant à nos propres histoires. Et pour lire les avis un peu partout, je crois que c'est le cas de quasiment toutes les personnes qui l'ont vu. Quand le film se termine, un flot d'émotion nous tombe dessus. 

Donner une description du film est presque impossible, tant tout se passe par les émotions, le ressenti. De l'amour, de l'amitié, de la passion dans son positif comme son négatif. De ses premières relations, adolescentes si importantes pour nous et pour notre construction... Du regard des autres, de la perversion des gens toxique et la fragilité des "victimes" qui à bout de souffle perdent tout contrôle. 


Le film est disponible sur Netflix, je vous conseille vivement de le voir, car il est réellement puissant. 

L'avez-vous vu ? 
Qu'en avez-vous pensé ?

4 commentaires:

  1. Bonjour,
    J'ai vu le film hier justement. Il est très bien fait et comme tu le précises dans ton article, le film retranscrit à merveille une relation toxique.
    Super ton article.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ;)
      Effectivement, malgré le manque de temps et les contraintes du cinéma, le film réussi très bien a retranscrire une relation avec quelqu'un de pervers narcissique !

      Supprimer
  2. Si je ne dis pas de bêtise, je l'ai vu.
    Mais je crois que j'attendais quelque chose de différent et sur le coup j'avais été un peu déçue. Ca vaudrait peut être le coup que je le revoie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sorti il y a quelques temps, quand même, donc oui, c'est possible :)
      Le titre t'avais inspiré autre chose au niveau de l'histoire, du sujet ?

      Supprimer

Laissez un petit mot ♥